Le décolletage

Posté par: Isabelle B
Si certaines pièces devaient être usinées grâce à des tours automatiques, ne supportant pas le moindre micron de plus ou de moins, ce devait être impérativement certaines petites pièces d’inox, le but n’étant pas de produire en grande série mais toujours artisanalement avec cependant une précision sans faille, comme certains corps de métiers l’exigent, tels l’aéronotique ou l’horlogerie par exemple.

Le décolletage, secteur prédominant dans notre région, s’est alors imposé.

Ainsi sont réalisés nos blaireaux ou rasoirs en inox français ou en duralium avant des finitions par polissage manuel puis sablage ou laquage.

commentaires

laisse ton commentaire

Haut de la page